Actualité développement durable

La date limite de participation au prix de l’action de l’éco-délégué de l’année est le mardi 6 avril. Toutes les infos sur le site du Ministère : https://www.education.gouv.fr/prix-de-l-action-eco-deleguee-de-l-annee-307360 et contactez votre DAVLC  !

Participez en visioconférence au congrès mondial de la nature les mardi 6 avril, lundi 10 mai et jeudi 20 mai. Sollicitez vos enseignants pour vous inscrire : https://sites.ac-nancy-metz.fr/edd/visioconferences-nationales-en-perspective-du-congres-mondial-de-la-nature-de-lunion-internationale-pour-la-conservation-de-la-nature-de-marseille/

L’équipe de la démarche Lycée en Transition de la Région Grand Est lance le concours photo « Objectif Nature », qui aura lieu du 5 avril au 10 mai 2021.  Ce concours se déroulera sur Instagram, où tous les participants pourront poster jusqu’à trois photos correspondant aux catégories suivantes : animal, végétal, paysage ainsi que l’homme et la nature. Toutes les informations sur les modalités de participation se trouvent dans le règlement du concours : https://www.jeunest.fr/lycee-le-concours-photo-des-lycees-de-la-region-grand-est-objectif-nature/ ). 


Appel à projet Vie lycéenne 2021-2022

Vous trouverez ci-dessous le dossier pour l’appel à projet vie lycéenne 2021-2022 qui porte sur

« Tous ensemble contre la Haine ».

Voici les éléments de calendrier :

  • Lancement de l’appel à projets le lundi 22 mars.
  • Retour le jeudi 10 juin 2021
  • Evaluation des dossiers le lundi 14 juin
  • Attribution des subventions 1er trimestre 2021
  • Présentation des projets réalisés par les établissements juillet 2022

« Discriminations, harcèlement, racisme, antisémitisme, ne sont souvent que les expressions différentes d’un même affect mortifère qui est la haine de l’autre. Le milieu scolaire, comme le reste de la société, rencontre des comportements et des actes qui relèvent de ce sentiment. Il revient à l’Ecole par ses moyens que sont l’intelligence, le savoir, la connaissance, de lutter contre cet affect qui dénoue le lien social et renvoie chacun à son ressentiment. Le citoyen que forme l’Ecole de la République se doit d’apprendre non seulement à exercer librement son jugement mais aussi à voir en l’autre le même que soi ».

« Lutter contre la haine commence déjà par le fait de donner à penser cet affect destructeur. Dans un second temps les élèves s’engagent à produire une action visant à promouvoir en particulier les valeurs de fraternité et de solidarité envers leurs camarades. Car si la haine est une « passion » (ce que je subis), un moyen de s’en libérer (si cela est possible) est de lui opposer une activité créatrice. »

Extraits de l’intervention de l’intervention de M. Schuman, conseiller auprès du recteur, en charge de la mission « Lutte contre la Haine » lors du CAVL du 17 mars 2021

CAVL du 17 mars 2021

Le CAVL du 17 mars a lancé l’appel à projet vie lycéenne pour l’année 2021-2022 qui portera sur la thématique de la lutte contre la haine. Timéo Urbain a également réalisé un compte-rendu du CNVL sur l’EDD qui a eu lieu fin janvier.

Il a permis aux élèves de présenter les actions en cours ou les actions qui ont été menées depuis le mois de janvier :

  • égalité filles-garçons : le Mois de l’Autre. Fanny Muet a présenté la réunion avec le conseil régional des jeunes du 6 mars et Azadée Jaumain-Grimberg l’action lutte contre la précarité menstruelle.
  • projet internat : Sasha Gran a présenté son action et il a transmis au recteur les propositions des élèves
  • projet colloque IUF : Adam Alaouichiche a fait un état des lieux
  • projet GRAL, lutte contre les LGBT+ : François Claudel a présenté la réunion du 16 février et ses conclusions.
  • projet lutte contre le harcèlement : Gabin Marjollet a, sans dévoilé les résultats, présenté sa participation au jury du Prix NAH
  • Élections CSE : François Claudel est intervenu pour parler des modalités et de l’importance du vote

Rencontres dédiées à la création et au développement d’une MDL

L’académie Nancy-Metz et l’Association Régionale des Œuvres Éducatives et de Vacances de l’Éducation Nationale (Aroéven) de Lorraine (représenté par son directeur Simon ROMANO) ont organisé deux demi-journées en visioconférence dédiées « À LA CRÉATION ET AU DÉVELOPPEMENT D’UNE MDL », les 10 février et 17 février 2021. La Fédération nationale des Maisons Des Lycéens s’est également jointe à l’animation de ces journées par l’intermédiaire de Tessa Legras.

18 lycées étaient représentés, CPE et élèves, parfois novices, parfois experts. Ils ont pu trouver des informations, des ressources. Les échanges ont permis de constater une dynamique et la mise en place d’actions adaptées au contexte sanitaire. La FMDL a pu donner des idées et encourager les élèves. L’Aroeven a présenté des conseils techniques mais également une méthodologie de projet sur diverses thématiques (EDD, égalité filles-garçons, communication…)

  • Depuis avril 1991 les lycées peuvent installer des MDL à la place des FSE, la circulaire n°2010-009 du 29 janvier 2010 renforce encore le rôle des MDL notamment dans la valorisation des compétences acquises par les élèves. L’objectif principal de la MDL est de proposer aux élèves de prendre des responsabilités, de les assumer et de faire preuve d’initiative pour les actions qu’ils veulent mener. Le FSE obéissait à un autre fonctionnement. L’accent est porté sur l’autonomie de l’élève et la confiance donnée par l’adulte au jeune. Pour renforcer cette confiance, la loi a même été modifiée afin qu’une association puisse être créée à partir de 16 ans (loi du 27 janvier 2017).
  • Dans l’académie, les ¾ des lycées ont une MDL (enquête vie lycéenne 2019). Il reste encore un peu de chemin à faire pour tenir l’objectif du 100% qui reste l’objectif académique. Il faut également assurer la pérennité des MDL mises en place d’une génération de lycéens à l’autre.
  • La valorisation des compétences développées par les élèves pendant leur engagement au sein des MDL est important. Il est possible de faire mentionner l’engagement des élèves dans Parcoursup rubrique « Activités et centres d’intérêts » pour les élèves, dans la rubrique « engagement et esprit d’initiative » des professeurs principaux et sur le bulletin scolaire du lycée. C’est aux élèves de faire la demande et de témoigner sur leur action. Pour aborder l’engagement en terme de compétences des travaux de référence existent, comme le guide AKI par exemple : https://www.aki-mobility.org/fr/les-travaux/guide-des-5-competences-transversales/

L’Aroeven se tient à la disposition des établissements pour les accompagner dans leurs démarches : installation, gestion de projets, conseils… https://www.aroeven-lorraine.fr/demande-de-renseignement

Journée d’ouverture du « Mois de l’Autre » du 2 février 2021

Organisé par la Région Grand Est et leur service Jeunest, sur le thème de « la liberté d’expression au service de l’égalité femmes hommes », l’ouverture du Mois de l’Autre a pris la forme d’une émission TV en direct retransmise sur le site de la Région et les réseaux sociaux institutionnels.

Un lycée de chaque académie a participé à l’événement en multiplex. Pour notre académie, c’est le lycée Professionnel Hurlevent de Behren-Les-Forbach qui a été sollicité par la Région en raison de ses nombreux projets et ses actions sur les thématiques du Mois de l’Autre depuis plusieurs années. Ils ont par ailleurs deux élèves élus titulaires au CAVL, Prescillia BECKER et Maurice SALVADOR.

Les élèves en « carrosserie » et en « artisanat et métiers d’art » ont travaillé pendant plusieurs séances avec leurs enseignants de différentes disciplines sur des caricatures autour de la thématique de l’égalité filles-garçons en soulevant les inégalités, les stéréotypes, les comportements déplacés voire agressifs. Un dessinateur de presse, Piet, partenaire du Mois de l’autre et représentant de l’association « Cartooning for peace » est venu ensuite sur une séance pour aider les élèves à trouver leur angle d’attaque.

Le résultat est bluffant. Un quinzaine de production. Une forte implication des élèves, appuyés par un travail d’équipe de la part des enseignants. Des échanges très riches, de belles prises de parole des élèves face caméra, avec un animateur stimulant ! Un beau moment.

Ci-dessous quelques exemples de productions des élèves :

CNVL-EDD des 28 et 29 janvier 2021

Le premier CNVL avec les nouveaux élus a eu lieu dans des conditions exceptionnelles les 28 et 29 janvier 2021. Salomé et François élus au CNVL ainsi que Guilhem et Timéo, éco-délégués du CAVL étaient réunis en présentiel au rectorat à Nancy et reliés à l’ensemble des autres académies grâce à un dispositif de visioconférence.

Consacré entièrement à l’éducation au développement durable, ce CNVL a permis aux élèves de rencontrer des acteurs du développement, de travailler entre académies autour des propositions qui avaient été formulées par leurs prédécesseurs et de penser l’EDD en lien avec les objectifs de développement durable de l’ONU.

Les éco-délégués du CNVL ont été élus et les élèves ont pu intervenir devant le Ministre de l’éducation, de la jeunesse et des sports.

2 Rencontres pour sensibiliser et initier des actions :

« Fondation mers et océans Maud Fontenoy », avec Florentine Leloup

https://maudfontenoyfondation.com/

« fresque de la renaissance écologique » avec Julien Dossier

https://fresqueduclimat.org/

Réunion des élus CAVL le 6 janvier 2021

M. le recteur a réuni les élus dès la rentrée pour aborder avec eux les questions autour des réformes des lycées et du baccalauréat. D’autres sujets et actions ont également été présentés :

Projets d’internat des lycées. Tous les lycées qui ont un internat doivent rédiger et envoyer leur projet d’internat pour le 8 mars 2021 au rectorat. Il est important que les élèves soient consultés sur les projets d’internat. M. Christophe Bernard, inspecteur d’académie (IA-IPR) établissement et vie scolaire a présenté les enjeux des projets d’internat (définition et rôle, calendrier, échange avec les élus sur le rôle qu’ils peuvent avoir). M. le recteur a demandé aux élus CAVL qu’ils recueillent et fassent remonter des propositions des élèves pour l’amélioration de la vie dans les internats.

CR du copil EDD : Guilhem SOLOFRIZZO était présent au comité de pilotage EDD qui a eu lieu fin décembre, il a pu porter la voix des élèves devant M. le recteur, les élus de la Région et des départements, les associations. Il a pu constater les actions de chacun et des projets ont été présentés.

Colloque IUF : Azadée JAUMAIN-GRIMBERG et Adam ALAOUICHICHE étaient à la réunion pour l’organisation du colloque sciences et littératures qui aura lieu en juin. Entre 30 et 40 lycéens de l’académie pourront être présents. Azadée et Adam doivent inviter et sélectionner les élèves intéressés. Une campagne d’information et de communication va donc être lancée. Azadée et Adam vont envoyer un courrier aux établissements en ce sens.

Groupe de travail sur la communication : Une réflexion est à mener sur les outils de communication, les objectifs et les moyens de communiquer avec les élus au CVL. Une méthodologie d’action doit être présentée. Sur la question du contenu : les élèves du groupe communication réfléchissent également à la rédaction d’une charte dans l’usage des réseaux sociaux. Sur la question de l’identité visuelle : le lycée de la Communication à Metz propose d’aider à réaliser les logos, les services de la DANE (délégation académique au numérique éducatif) également.

  • Le projet égalité filles-garçons : un contact a été pris avec la Région Grand Est qui se montre intéressé par le projet proposé lors du CAVL de décembre. Le travail pourrait être réalisé en interCAVL.
  • Un travail est également mené avec l’AROEVEN pour la mise en place de journées de formation à distance pour les présidents des MDL.

Assises nationales des Maisons des lycéens 2021

Les Assises auront lieu du jeudi 21 au dimanche 24 janvier 2021. Elles auront lieu en visioconférence. Vous êtes membres du bureau de la MDL de votre établissement, informez-vous et inscrivez-vous :

https://assises2020.federation-mdl.fr/

La Fédération des Maisons des Lycéens n’est pas représentée cette année au sein de notre académie. Pour les élèves qui souhaiteraient s’y impliquer, c’est une formidable occasion de développer des projets en autonomie avec des motivées et aguerries. N’hésitez pas à vous rendre sur leur site pour les contacter :

https://federation-mdl.fr/

Pour vous aider à monter des MDL, vous pouvez également contacter l’AROEVEN de Lorraine (aroeven.lorraine@aroeven.fr), ainsi que Le Réseau National des Juniors Associations : https://juniorassociation.org/relais-departementaux (contact@juniorassociation.org). 

CAVL du 11 décembre 2020

Le premier Conseil Académique de la Vie Lycéenne s’est réuni en visioconférence le 11 décembre 2020. 13 élus sur 16 étaient présents.

Au programme, installation du CAVL, bilan des élections, mise en place des commissions, bilan de l’appel à projet vie lycéenne 2020-2021 consacré à l’EDD. Présentation par les élèves des projets de l’année.

Parmi les projets présentés : la communication entre les CVL et le CAVL, la santé, la création de médias, l’égalité filles-garçons, la lutte contre le harcèlement, la culture, les échanges internationaux… le CR sera transmis aux établissements début janvier.

Séminaire CAVL des 10 et 11 décembre 2020

Lors de ce séminaire 4 temps d’échanges ont été mis en place autour des projets des élèves élus pour améliorer la vie dans les établissements. Ces temps d’échanges vont se poursuivre par la mise en place d’actions et leur concrétisation en lien avec les CVL.

Projet orientation : rencontre avec Laurent Chaput, physicien et membre de l’institut universitaire de France pour la participation des élus au CAVL à la construction d’un colloque international autour des sciences et de la littérature. Entre 40 et 50 lycéens de l’académie pourront participer à cet événement qui aura lieu en juin pour fêter les 30 ans de l’IUF. Susciter des vocations par l’opportunité de rencontrer des personnalités scientifiques à la pointe de leur domaine sur le plan international. Action : cibler les élèves à inviter qui ne sont pas forcément les meilleurs mais qui sont curieux d’une rencontre avec des scientifiques sur un ensemble de thématiques. Le colloque doit toucher aussi bien des littéraires, que des scientifiques, que des lycéens en filières professionnelles ou des élèves engagés dans les causes environnementales par exemple.

Conférence EDD : « ono mondo – expédition » avec Sophie Simonin et Tobias Carter. Témoignage sur le réchauffement climatique, mais aussi une aventure humaine guidée par l’engagement pour la cause environnementale. Connaissances techniques, expériences scientifiques, récit de vie et propositions d’actions dans les établissements et dans son quotidien pour ralentir ce réchauffement. L’association propose d’intervenir dans les établissements. Action : faire connaitre ce projet qui mêle sensibilisation, formation et engagement.
https://www.unumondo.org/fr/accueil/

Projet lutte contre les violences sexuelles et sexistes : rencontre avec Lola Favre étudiante à sciences po Lille et en stage avec Laurence Ukropina chargée de mission lutte contre les discriminations. Comment diffuser des messages clairs pour lutter contre la banalisation de violences. Lola Favre s’appuie sur des échanges avec des lycéens et collégiens au sein de divers établissements tout au long du mois de novembre. Elle fait 3 propositions d’action. 1) Affiches chocs et précises qui rappellent à la loi, exemple : « main volante » = agression sexuelle = délit, baiser volé = agression sexuelle = délit¨(proposition des élèves : frotteur = geste déplacé ? non = agresseur). 2) réaliser des fiches qui mettent en lien les situations et les textes de lois en direction cette fois des adultes. 3) réaliser un quizz à partir de situations et des textes de loi. Les élèves proposent de réaliser des vidéos sur le même principe.

Santé, prévenir les comportements addictifs : rencontre avec le docteur Bisch, psychiatre addictologue, responsable de la maison des addictions à Nancy et des consultations jeunes consommateur sur le sud de la Meurthe et Moselle. Présentation d’un projet d’enquête académique auprès des élèves sur la perception d’une publicité sur les consoles de jeu. Échanges sur la façon de mieux repérer et mieux accompagner les usages problématiques en s’appuyant sur 3 facteurs : 1) individuel (les fragilités des personnes), 2) nature du produit (connaissance fiables), 3) environnement (est-ce que dans le milieu dans lequel je vis c’est socialement acceptable ou socialement nécessaire (se conformer à), quel environnement favorable peut-on imaginer qui permettrait de stopper l’usage problématique.